JobMeeters encore



J'influence

Mention Légale


  • Directeur de la publication : David Guillocheau. Service technique d'hébergement : Sixapart S.A. 104 Avenue du Président Kennedy 75116 Paris - Tél. : 0144141660.
Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2004

« video de recrutement pour le weekend | Accueil | Regionsjob fait du wiki alors que Monster lifte sa classification »

Commentaires

Regis

C'est le probleme avec la finance...
ces gars la on aucun remord, et ne jouent que sur la spéculation.

J'appelle pas vraiment ca du Talent Power dans leur cas

David de TalentPower!

si Regis, tout le monde a un talent power... les traders comme les caissières que l'on remplace de plus en plus dans les hypers, en ont. Le talent power est divers, différent, spécifique, voir unique.

Pierre, Paul & Cie

je travaille pas dans la finance et apporte néanmoins une petite nuance :
1. Oui il y a un vrai probleme d'écart de revenus entre ces traders et les travailleurs normaux...un tel gap devient indecent...et inexplicable à l'ensemble des français...
2. sur la source de ces revenus, c'est un autre probleme. Le trading n'est pas a denigrer en soi, c'est un boulot avec enormemment de pression, qui se fait jeune...ok, mais de la à justifier ces revenus, c'es très dur...

David de TalentPower!

décidement pas facile à nuancer, encore moins à justifier... j'aimerai avoir l'avis d'un trader.... j'ai laissé un msg à un trader débutant blogger.

http://trading.over-blog.net/article-5948836-6.html#anchorComment

Jacques Froissant (Altaïde : le recrutement 2.0)

Pas si jeune que cela les traders en question : plus proche des 60 ans qu'autre chose. il n'est pas dit non plus si il travaille avec une équipe derrière eux.

David de TalentPower!

Jacques : A priori c'est bien la rému individuelle. Même si ils étaient plusieurs à se partager les fees ça reste "monstrueux".
Tu as raison cette liste c'est la revanche des seniors vu la proportion de 50 et bien plus ! Le seul pt positif selon moi.

zamiatine, le trader

Salut,
Bon, je m'y colle puisque tu m'as demandé de laisser un message.

Sur le coté rémunération et l'aspect "éthique" ou pas des rémunération, ma foi, je penses que c'est surtout une question de point de vue.

La France est baignée dans l'esprit du protestantisme du 19ème siècle.
Pour te donner un point de vue de trentenaire, il y a une quinzaine d'année, il était encore en France très mal vu de travailler dans les services car considéré comme non productif. Cet état d'esprit continue dans les entreprises de type industriel vis à vis de leur personnel administratif (les pauvres).

Il n'est pas rare que quand je parle de mon job à des français, je me retrouve face à des personnes qui m'agressent directement. Sans me connaitre, juste à cause de mon job.
Résultat, j'en parle plus.

Maintenant, sur le coté utilité "sociale" puisque c'est un peu çà que tu recherches, un trader permets au marché financiers d'être liquide. Par ces actions, il va ou il doit normalement éviter à un marché de se retrouver avec des ajustements brutaux qui rendrait ceux-ci trop incertains.

Par rapport à tes clients, là, l'avantage est ultra-important. Les bonnes anticipations d'un trader vont faire gagner à ses clients de l'argent.
Et dis toi que ce que tu vois là n'est que la partie emmergée de l'iceberg.
Pour que des sociétés acceptent de payer de telles sommes à des traders, c'est que ceux-ci leur en ont fais gagner beaucoup plus.
Gagner, ce n'est pas automatique.
Des bons traders, c'est un peu comme des bons footballers.
Pour qu'une équipe soit bonne, pour avoir de bonne performance, il est nécessaire de prendre les meilleurs. Si tu prends comme çà les revenus des meilleurs sportifs, ils sont aussi énormes, et çà ne choque personne.

Ce que tu as pris là, c'est la dreamteam des traders. Ils gagnent beaucoup, certes.
Ils font gagner beaucoup plus.

Zamiatine

David de TalentPower!

Zamiatine le trader merci pour jouer le jeu du débat. On n'en reste pas d'accord pour autant ;-)

Par formation et expérience, je sais l'importance des marchés financiers et ses effets vertueux. Donc pas de pb pour "l'utilité sociale" des marchés et de ses acteurs comme les traders. Pour autant cela ne peut pas justifier des rémunérations de cet ordre. Et meme si cela fait gagner bcp d'argent (des Milliards) à "la collectivité"... il y a un moment où il ne faut plus réflechir en % mais bien en valeur absolue pour fixer la rétribution de quelqu'un. Surtout si on touche les extrêmes du spéculatif pur jus de la finance avec des effets "auto-entretenus" sans lien avec une réalité.

Pour le niveau de rému, de ces traders, notre désaccord est juste mais c'est important une question d'échelle.
Avoir la nausée de savoir quelqu'un gagne des Milliards de rémunération ne veut pas dire que j'ai un pb avec l'argent, ni avec les rémunérations élevées. Que quelqu'un gagne des (dizaines) de million ne me pose aucun pb si c'est justifié. Mais des Milliards ?! ...
Tu prends l'exemple des footballeurs... mouaip... les stars galactiques ne touchent pas de telles sommes malgré qu'ils interviennent concrètement sur les secteurs de la consommation via la pub (source N°1 de leur rému)... sans compter que leurs carrieres sont courtes (10 ans env.), tu connais un footballeur en activité de 78 ans toi ? ;o)

zamiatine, le trader

Oui,
çà sera mon dernier message sur ce sujet car tu as raison, il est inutile de vouloir absolument convaincre l'autre.

Tout d'abord, merci, j'apprécie ton comportement, parce que même si on est pas du même avis, tu vas rechercher la contradiction. C'est la marque des personnes sensées...:)

Pour ce dernier mail, je vais un peu mettre de l'eau à ton moulin et peut-être te donner quelques axes de réflexions.

En premier point, il est absolument inutile de se retrouver à la tête de plusieurs milliards de dollars...d'un point de vue pratique, çà sert à rien...et d'autant plus à 60 ans...d'un point de vue philosophique, c'est contestable. Je suis OK avec toi là dessus.

Beaucoup de gens axent leurs critiques sur la finance en partant pour axiome qu'elle régit tout.
Je crois qu'il faut distinguer d'une part la théorie et la pratique.

D'un point de vue théorique, tu as actuellement, c'est vrai une pratique du tout "liberalisme" qui s'exerce.
Historiquement, chaque pratique économique a toujours vécu avec son "challenger"....Mercantilisme, keysianisme, marxisme, liberalisme....Bref...
De tout temps, et d'un point de vue historique (et en remontant jusqu'au roi de Babylone au XVIIIe siècle av. J.-C) chaque époque a eu ses pratiques et ses théories.

Ce qu'il y a d'interessant là dedans, c'est que aucune théorie ni pratique n'a réussi à survivre à elle-même. Ayant perdues leurs pendants, elles sombrent dans l'excès et tombent quelques temps après sous le coup d'une nouvelle théorie et pratique.

En 1980, la pratique du marxisme est définitivement tombée. Et même si elle est appliquée encore dans qq pays, ils sont plus des dictature qu'autre chose.

Ce que tu vois et ce que tu critiques, est un des aspects du développement du libéralisme confronté à lui-même.

Et c'est bien là où je place ma différence de jugement par rapport à toi.
Ce n'est pas la finance qui régit les systèmes, c'est les systèmes qui actuellement ont choisis les marchés comme facteur de développement (Note. Développement au sens mathématique).

Je ne crois pas que les solutions viendront dans l'immédiat.
Ces systèmes recherchent à équilibrer sans cesse les grandes masses de type, finance-emploi, Offre-Demande, etc ...
Or, actuellement, il y a toujours un énorme déséquilibre (entres autres) au niveau de la rémunération des emplois entre pays développés et en développement.

Mon point de vue là-dessus, c'est qu'il sera nécessaire d'attendre au minimum 40-50 ans pour que ce déséquilibre cesse.
Et alors seulement, viendra le temps d'une nouvelle théorie et d'une nouvelle pratique qui prendra plus en compte entre autres les aspects travail et écologie dans les systèmes économiques.

Zamiatine

renaud

et bien, ces gens, après avoir fait des études, se sont lancés dans la finance.
Ce milieu demande beaucoup de travail, d'expérience et de savoir gérer le stress.
Le métier de trader a été évalué troisième métier le plus stressant au sein d'une banque et on a compté 3 suicides en france l'année passée.
Ce métier est donc éprouvant.
Ils n'ont rien inventé mais font de bonnes performances avec de l'argent qu'on leur confie . Il mérite donc un pourcentage de leur performance.
Il n'y a pas de justification à gagner des milliards? Si! Le travail dur et leurs performances.
Si c'était si simple et à la portée de tout le monde, ils ne gagneraient pas autant.
C'est sans compter les sacrifices qu'ils doivent faire vu leur emploi du temps.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

JobMeeters toujours ;-)